NEON & ART #3 - Exposition Martial RAYSSE au Centre Pompidou




------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Du 14 mai au 22 septembre 2014, on pouvait voir ou revoir les néons des années soixante de Martial Raysse, dans la première partie de la rétrospective [1960 - 2014] que lui consacrait le Centre Pompidou à Paris.

































En 1960 cet artiste français va signer le manifeste des Nouveaux Réalistes regroupant entre autres Ben, Arman et Yves Klein, artistes niçois comme lui.
Contemporains du Pop Art, ces artistes expérimentent de nouvelles stratégies d’appropriation d’une réalité émergente liée à l’essor de la société de consommation.
Il s’éloignera de ce groupe assez vite et partira aux Etats Unis jusqu’en 1968.
Provocateur et optimiste, Raysse épouse alors l’esprit de son temps, peint des sujets modernes, des images de femmes anonymes et stéréotypées, des formes neuves aussi actuelles que populaires, utilise le néon, ainsi que des couleurs flamboyantes artificielles.



Ives KLEIN
Portrait relief de Martial Raysse (PR2) - 1962
bronze, pigment pur pour résine synthétique 
sur panneau doré à la feuille
Musée d’Art Moderne de la ville de Paris


A partir de 1962, il reprend les codes du néon utilisé alors dans la publicité lumineuse ; clignotement, couleurs vives limites agressives. La couleur électrique attire et aimante le regardeur.
« J’ai découvert le néon. C’est la couleur vivante, une couleur par delà la couleur ».
Il l’utilise pour souligner un détail, un motif de sa peinture. La lumière du tube irradie la toile réalisée souvent avec une peinture fluorescente.




Il s’en sert aussi pour créer des sculptures totem qui clignotent, réalisées comme les enseignes lumineuses américaines.



Martial Raysse dans son atelier à Los Angeles - 1963
Archives Martial Raysse, [photo Loïc Malle]



------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Œuvres exposées utilisant du néon



America America - 1964
néon, métal peint, 240 x 165 x 45 cm



High Tension - 1964
huile et néon sur toile, 152,5 x 128 x 9,5 cm 


About Neon (Obelisk II) - 1964
néon, métal et Plexiglas, 225 x 86 x 36,5 cm



Spring Morning - 1964
huile sur toile, feuillage artificiel et néon
130 x 95,5 cm



Snack - 1964
technique mixte sur toile, néon et objets
215 x 130 x 19,5 cm



Le Pot de fleur - 1964
néon, plastique, métal, 26,5 x 190,5 x 35,5 cm




Métro - 1964
métal, Altuglas, néon et peinture, 235 x 142 cm





Peinture à haute tension - 1965
photographie, huile et peinture, néon monté sur toile
165,5 x 97,5 x 7,5 cm




L’Appel des cimes, Tableau horrible - 1965
huile, matériaux divers, espadrille et néon sur toile, 130 x 195 cm




4 pas dans les nuages - 1966
Plexiglas bleu, néon blanc, métal peint
205 x 235 x 60 cm




Proposition to Escape : Heart Garden - 1966
néon, Plexiglas, métal et Formica, 135 x 292 x 610 cm




Bateau - 1967
peinture glycérophtalique sur toile, plastique, néon, carton
88 x 146 x 7 cm




4 néons pour Alexandra - 1967
installation murale : néon, huile sur toile



2 petites sculptures utilisant néon et diverses techniques


La Déesse - 1980
terre cuite polychrome, papier contrecollé 
froissé, bois, néon, peinture et divers
matériaux, 40 x 32 x 25 cm
L’Archer - 1980
pâte à pierre, plastique, peinture,
néon et plumes, bois, perles, épingles,
45 x 33 x 16,5 cm





------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Après avoir célébré la société de consommation dans sa dimension « pop » et revisité l’histoire de la peinture occidentale, l’œuvre de Raysse va être en perpétuelle mutation.

Revenant à une peinture plus classique s’inspirant de sujets mythologiques, sa production s’élargie au dessin, à la vidéo, au film et à la sculpture.
Il se crée un style combinant différents styles en réactualisant les grands thèmes de la culture classique et en inventant une imagerie personnelle ancrée dans l’observation du quotidien.
Il expérimente diverses techniques picturales et s’initie à une pratique traditionnelle comme la détrempe.

Ces dernières années sont marquées par la création de grandes compositions picturales figuratives et de portraits de femmes anonymes très colorés.



D’une flèche mon cœur percé - 2008
bronze, feuilles d’or blanc, miroirs
250 x 130 x 140 cm
Yolanda - 2012
peinture acrylique sur toile
60 x 60 cm



ici Plage, comme ici-bas (détail) - 2012
huile et liant acrylique sur toile
300 x 900 cm


Cette rétrospective nous montre toute la richesse et la diversité de l’œuvre de cet artiste.


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[Crédits photographiques]

ⓅE.G. / Etienne Grenier
Archives Martial Raysse, [photo Loïc Malle]

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Articles [archives]

NEON & TECHNIQUE
#1 - Lexique
#2 - Retour aux sources du Tube à décharge à faible pression et à la Fluorescence

NEON & ART
#2 - Exposition Néon à la Maison Rouge
#3 - Exposition Martial RAYSSE au Centre Pompidou

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire